A propos de microplastiques.

Nous soutenons le projet Nerri, qui vise à mieux comprendre l'origine des micro-plastiques dans notre environnement.
Cliquer ici pour aider la science
©Max LIBOIRON
Nom commun Douce amère << retour à la liste
Nom scientifique Solanum dulcamara L.  
Famille solanacées  
J ai observé cette fleur (géolocalisation) (En savoir plus sur cette fonction)

Carte des observations de cette espece

-- Origine du nom -----------------------------------------------------------------------------------------
Nom formé au Moyen Age du latin dulcis : doux et amarus : amer, saveur successive de la plante, écorce amère et bois doux.

-- Description ----------------------------------------------------------------------------------------------
Sous-arbrisseau à tige ligneuse de 50 cm à 2 m, plus ou moins grimpante, les rameaux de l'année sont herbacés.
Feuilles ovales, alternes, souvent avec deux lobes à la base.
Inflorescence en grappe lâche. Fleurs violettes à 5 pétales étalés en étoile, un peu renversés, à 5 étamines rapprochées en cône, jaunes. La gorge de la corolle est garnie de 5 écailles vertes. Une pépite d'or dans un écrin violet.
Les fruits sont des baies ovoïdes, jaunes puis rouges, vénéneuses, à saveur d'abord aqueuse-sucrée et ensuite brûlante. Elles contiennent de nombreuses petites graines.

-- Remarques envoyées par des internautes --
Corinepayen@yahoo.fr : Merci j'ai très vite trouvé le nom de cette liane de mon jardin: la douce amer votre site est épatant.

-- Cycle -----------------------------------------------------------------------------------------------------
Plante vivace.
Floraison de juin à septembre.

-- Habitat ---------------------------------------------------------------------------------------------------
Espèce assez commune dans les bois humides, les saulaies, aux bords des eaux et des vieux murs. Surtout en plaine, ne s'élève qu'exceptionnellement jusque vers 800-900 m.

-- Médecine -----------------------------------------------------------------------------------------------
Les tiges séchées ont des propriétés dépuratives (maladies de peau).
La décoction des feuilles est utilisée contre les hémorroïdes.
Le suc frais efface les taches du visage.
L'utilisation interne est déconseillée.

Toxicité : Dans les tiges et les feuilles, présence d'un alcaloïde vénéneux, la solanine entraînant des troubles plus ou moins marqués du système nerveux.





Site réalisé et édité par Ex Algebra - © Copyright 2008

All right reserved. No part of this publication may be reproduced, stored in a retrieval system,
or transmitted in any form or by any means, electronic, mechanical,
photocopying, recording or otherwise, without prior written permission of the publisher.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce site ne peut être reproduite, stockée, copiée ou transmise
par aucun moyen, sans une autorisation préalable de l'éditeur.